Botox

botox

 

 

 

Le Botox est le nom commercial de la Toxine Botulinique de type A produite par le laboratoire ALLERGAN. Le terme Botox est utilisé dans le langage courant.

La toxine botulique est une substance secrétée par la bactérie du botulisme qui est une maladie généralement contractée par une toxi infection alimentaire.


 

MECANISME D’ACTION

La toxine botulique bloque la conduction nerveuse et provoque une paralysie musculaire à l’endroit où elle est injectée.

Depuis vingt ans, la toxine botulique est mise sur le marché et est utilisée en ophtalmologie pour le traitement du strabisme, du blépharospasme, et du nystagmus. En neurologie, il a été utilisé pour combattre le torticolis spasmodique.

Il est commercialisé par trois laboratoires sous trois noms différents : Botox, Vistabel, Dysport.

 

INDICATIONS ESTHETIQUES DU BOTOX

En médecine esthétique, il a été prouvé que de faibles quantités de cette substance peuvent en diminuant la contraction de certains muscles du visage, réduire, voire faire disparaître de façon spectaculaire des rides d’expression associées à ces muscles.

Les zones traitées avec d’excellents résultats sont :

- Les rides horizontales du front.
- Les rides verticales inter-sourcilières (rides du lion).
- Les rides de la patte d’oie au coin des yeux.

On peut également l’utiliser au niveau des rides du coin de la bouche, des ridules des lèvres, du menton du cou et du décolleté.

MODE D’ADMINISTRATION

Le botox est un produit injectable sous forme de poudre dans un flacon stérile conservé au froid.
Il faut le diluer avec du sérum physiologique au moment de l’utilisation. Il est dosé en Unités et chaque site d’injection nécessite un nombre précis d’unités. On utilise des seringues à insuline avec une aiguille très fine occasionnant une très petite douleur. Parfois on utilise un anesthésique local avec une crème anesthésiante (Emla) une demi-heure avant pour un plus grand confort.

RESULTATS


Ils sont spectaculaires avec disparition des rides à partir du quinzième jour.

DUREE D’ACTION

Il faut compter généralement 3 à 5 mois au début. Par la suite, cette durée s’allonge et peut aller de 9 à 12 mois voire plus.

RISQUES

Les doses extrêmement faibles utilisées en esthétique éliminent les effets toxiques du produit sur l’organisme.

Les risques sont plutôt ceux d’une injection faite sur ou vers un muscle qu’il ne fallait pas traiter comme le muscle releveur de la paupière par exemple. Dans ce cas il sera difficile d’ouvrir cette paupière pendant 3 à 4 semaines environ puis tout rentre dans l’ordre.

Dans certains cas, une diffusion du produit notamment en se frottant la zone injectée peut se faire également vers des muscles non souhaités, et entrainer des diminutions de contractions. Ces effets restent très rares si le médecin est expérimenté et s’il respecte les bonnes indications, car tous les cas ne sont pas bons à traiter.

INCONVENIENTS

Ils sont passagers et en principe mineurs. Il peut s’agir de maux de tête à type de migraine chez les sujets prédisposés ou de gonflement des paupières mais passagers dans tous les cas. Les bleus sont rares et légers aux points d’injections.